GO TO / TECTONIQUES / INGÉNIEURS

60 logements sociaux à Rive-De-Gier / Un éco-quartier en filière sèche
Rive-De-Gier / Loire

retour d’expérience

L’agence Tectoniques a de nombreuses références de logements au sein d’éco-quartiers, au cœur d’une démarche environnementale engagée et ambitieuse, et un protocole constructif spécifique développé autour de la filière sèche le plus souvent à partir de composants préfabriqués en bois. C’est dans cette perspective que s’inscrit le projet de Rive-de-Gier, poussant le paroxysme encore plus loin.

L’ensemble du programme, formé de logements individuels groupés, d’habitats intermédiaires et de petits collectifs, est entièrement réalisé en filière sèche, à partir de macro-composants 2D et de modules 3D pour les blocs sanitaires et techniques. Ce mode constructif, mis au point par Ossabois, porte le nom de « process 5D ».

Un enjeu urbain et paysagé

Le site de l’opération est au cœur d’une trame urbaine et paysagère déjà existante. Le premier enjeu consiste à établir une relation de voisinage ouverte et positive avec les six immeubles existants et l’école, mais aussi avec le tissu pavillonnaire et la trame verte qui caractérise le quartier.

Le tènement du projet est placé à flanc de coteau, bien orienté et bénéficiant de vues dégagées, sans nuisances particulières. Il offre les conditions idéales pour la création d’une opération exemplaire. L’architecture propose des échelles variées pour éviter d’imposer une présence massive au profit de petits blocs et de volumes décomposés. La construction bois, plus légère, facilite l’adaptation à un terrain difficile par sa forte pente.

Balcons, paliers extérieurs ou jardins d’étages sont autant d’éléments qui confirment le caractère domestique de l’opération. Ils forment les différentes étapes entre l’espace public de la rue et des jardins et le lieu privé du logement.

La filière sèche en Process 5D

Le mode constructif, mis au point par Ossabois, utilise le bois de façon majoritaire mais pas systématique puisque certains ouvrages sont réalisés
- en métal : balcons et coursives,
- en béton : cage d’ascenseur pour les logements collectifs,
- en composants mixtes métal-béton pour les éléments de planchers séparatifs entre logements
- en ossature bois pour tous les autres ouvrages : façades, couvertures, refends et planchers intérieurs à un même logement.

Deux grandes familles d’éléments préfabriqués forment la totalité du projet : les macro-composants 2D pour les « éléments plats » : façades, planchers et tous les ouvrages d’enveloppe et les modules 3D pour les salles de bain.
Les premiers sont complets y compris, par exemple, bardage façades, châssis, vitrages et volets. Côté intérieur ils sont préfabriqués jusqu’au pare-vapeur. Un demi-stil placo est ensuite mis en œuvre sur site pour finir les ouvrages.

Les modules 3D arrivent sur site « prêts à l’emploi ». Un simple raccordement aux réseaux et le demi-stil de finition extérieur des blocs 3D sont à faire sur le chantier. Outre le gain de temps, ce procédé permet de limiter les malfaçons inhérentes aux travaux réalisés sur site et atténue fortement les nuisances en exploitation.

Le bois

Dans la gamme des matériaux utilisables pour construire des bâtiments, le bois est le matériau le plus polyvalent, le plus facile à travailler et à transformer, et bien sûr le plus écologique (ressource renouvelable, agent fixateur de carbone, frugal en énergie grise et facilement réutilisable).

L‘opération a nécessité 370 m3 de bois sous la forme de bois massif (ossatures des murs et des façades, solivages et pannes de charpente), de plaques OSB pour la fermeture des panneaux de murs et de planchers, et de quelques éléments en lamellé-collé pour la stabilité de l’immeuble R+5.

Il faut souligner que cette opération ne comporte pas de bois en façade. Seuls les châssis en pin abouté et les volets en épicéa, recevant tous les deux la protection d’une lasure industrielle, assurent une présence très limitée et très contrôlée de bois en façade.

Un approvisionnement et une préfabrication raisonnés

La provenance des bois et des produits dérivés est européenne, majoritairement française. OSSABOIS a mis au point au point la préfabrication 2D et 3D depuis plus de 30 ans. Son expertise en ce domaine lui permet d’optimiser le mode constructif selon la destination des bâtiments. Le principe 2D est particulièrement bien adapté pour répondre à une architecture souple et ouverte. La conception 100% numérique permet le pilotage de l’outil industriel de fabrication et d’assemblage. Le montage sur site ne nécessite aucun ajustement. Une logistique très précise permet une livraison « juste à temps », qui limite les stockages et les manutentions. Les modules salles de bain et cellules techniques, réalisés en 3D, arrivent 100% terminés et protégés sur le chantier. Ils font gagner plusieurs semaines de délai sur le planning général et assurent une qualité élevée et constante, qui permet aussi de limiter les réserves.

60 logements sociaux à Rive-De-Gier / Un éco-quartier en filière sèche, Rive-De-Gier / Loire
+
 

60 logements sociaux à Rive-De-Gier / Loire
Maître d’ouvrage : Immobilière Rhône-Alpes (groupe 3F)

Architecte mandataire phase conception : Tectoniques Architectes
Bureau d’études Fluides : Tectoniques Ingénieurs
Bureau d’études Environnement : ARCOBA
Entreprise Générale mandataire réalisation : OSSABOIS

Assistant à la maîtrise d’ouvrage : VOXOA
Bureau de contrôle : VERITAS
CSPS : ALPES CONTROLES

Total surface habitable : 4 160 m2
Coût travaux : moins de 1 500 € HT par m2 de surface habitable, abords et VRD compris

Programme : 60 logements :
2 T1 / 6 T2 / 22 T3 / 21 T4 / 9 T5

10 maisons individuelles groupées en R+1 : 5 T4 duplex / 5 T5 duplex
16 logements intermédiaires en R+2 : 8 T3 / 8 T4 duplex
18 logements collectifs en R+2 :  2 T1 / 6 T2 / 10 T3
16 logements collectifs en R+3 + attique : 4 T3 / 8 T4 / 4 T5 duplex

Photographes : Tectoniques
Photos libres de droit

Caractéristiques constructives :

Process 5D :
(2D murs/planchers/toitures +
3D cellules techniques)

Structures verticales :
Murs ossature bois (murs façades et refends intérieurs)
Gaine ascenseur et cage escalier : noyau béton pour collectif 1A

Planchers séparatifs logements :
bacs collaborants préfabriqués acier-béton procédé Cofradal
Planchers intérieurs des duplex : structure bois (solivage bois massif)
Coursives et balcons rapportés : structure métallique

Toitures :
bacs acier pour maisons intermédiaires et collectifs
terrasse étanchée pour collectifs

Bardages façades :
clins fibro-ciment / Cédral Eternit

Châssis :
pin abouté sous lasure industrielle

Volets :
3 plis épicéa lasuré et protégé par un cadre en métal galvanisé

Caractéristiques et performance énergétique :

RT 2012
Certification QUALITEL H&E profil A niveau BBC

Equipements techniques :

Chaufferie commune pour logements intermédiaires et collectifs
(module échangeur dans logement)

Chaudiére gaz ventouse pour les maisons
(possibilité future d’accession sociale)

Cellules techniques et salles de bain préfabriquées
(marque Aqualogis produite par Ossabois)

Distribution d’eau chaude optimisée avec 1 seul circuit pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire
(maintenance et coût réduit)

documents à télécharger
/ Press Release 1,00 MB
/ PUBLICATION DETAIL 2018-2 775 KB