GO TO / TECTONIQUES / INGÉNIEURS

Logements sociaux
Quartier Mermoz / Lyon / France

À l’heure où l’Académie d’architecture et le Conseil National de l’ordre des architectes ont décerné à l’agence Tectoniques le Prix du logement 2018 pour l’ensemble de leurs réalisations et de leurs réflexions sur l’habitat, l’équipe livre 55 logements sociaux dans le quartier Mermoz, au cœur du 8° arrondissement de Lyon.

Pourtant, le logement collectif est arrivé tard dans la production de Tectoniques. L’agence, spécialisée dès ses premiers projets dans la filière sèche et la construction bois, a trouvé ses commandes initiales d’abord dans les équipements. On connaît le mauvais ménage qu’ont fait logements collectifs et construction bois pendant deux décennies. Aujourd’hui, le monde change de paradigme ! Les logements utilisant différents procédés constructifs en bois se multiplient et semblent répondre, de mieux en mieux, aux exigences des modes de vie actuels particulièrement en termes de performances environnementales (circuits courts, matériaux biosourcés, réduction des nuisances et de la durée des chantier, bâtiments évolutifs …).

À l’exception de quelques villas particulières, c’est à partir de 2014 que Tectoniques s’engage dans la production de logements et, cette fois, sous ses formes multiples : logements collectifs majoritairement sociaux mais aussi pour des opérateurs privés, résidences de tourisme, EPAHD, résidences autonomie ou logements adaptés de centres hospitaliers.

Formé des deux résidences ”Delta” et ”Foxtrot”, le projet situé dans la ZAC Mermoz rassemble les postulats des architectes pour concevoir et construire le logement aujourd’hui.

En termes d’urbanisme, le projet Lyon Mermoz est un élément phare de la redynamisation de l’entrée Est de Lyon. Engagé depuis plus d’une dizaine d’années avec la démolition d’un autopont en direction de l’A43 et la requalification de la voirie en boulevard urbain paysager, cette rénovation d’ampleur nourrit des objectifs ambitieux d’un point de vue quantitatif, mais aussi de programme et d’image pour construire un nouveau quartier à vivre. La ZAC Mermoz Nord est la première partie de cette transformation. Sur 6,5 hectares, 318 logements existants ont été démolis, d’autres conservés et réhabilités et 12 programmes immobiliers neufs construits dans une intention de diversification d’offre et de mixité.

Garder le cap

À partir d’un cahier des charges déjà très contraint (gabarits, densité, épannelage, failles, profondeur, épaisseur du bâti …), les concepteurs ont tenu à conserver les points essentiels au confort d’habiter : dessertes éclairées et ventilées naturellement, séquences d’entrées travaillées pour marquer un temps entre espaces publics et privatifs, suppression de noyaux aveugles, appartements traversants ou multi-orientés, espaces extérieurs confortables et, bien sûr, utilisation d’un principe constructif mixte utilisant les matériaux là où ils sont le plus performants.

Souhaitant aussi échapper au schéma trop caricatural socle-corps-attique, les architectes ont fait le choix d’un double attique avec un toit oblique rompant l’horizontalité générale du quartier, marquant les perspectives et affinant la massivité d’édifices en forme de plots.

Les 55 logements se répartissent en deux petits immeubles (îlots 21 et 26) avec respectivement 22 et 33 logements, des activités commerciales en rez-de-chaussée sur l’avenue Mermoz (îlot 21), des locaux vélos sur rues et des parkings en sous-sol.

Les îlots ne sont pas face à face. L’îlot 21 occupe une position plus urbaine à l’angle de l’Avenue Mermoz et de la rue Boselli. L’îlot 26 ferme la limite Nord de la ZAC. Tous les deux suivent la même organisation : deux bâtiments sont reliés par une desserte verticale, ventilée et éclairée naturellement,  fermée par une peau métallique grise, plissée et ajourée. Cette tôle perforée crée un effet de voile et de transparence depuis l’intérieur mais une opacité à la couleur changeante depuis la rue. L’ambiance intérieure y est claire, apaisée, d’une grande douceur, sans effet ostentatoire.

Quatre appartements sont desservis par étage. Chacun se prolonge par une terrasse dimensionnée entre 9 et 15 m2 et en forme de biseau afin d’éviter les vis-à-vis.

S’appuyer sur le rapport lourd / léger

D’un point de vue constructif, le projet pousse à son maximum l’utilisation de matériaux mixtes : le béton pour le socle, refends et murs porteurs ; murs à ossature bois pour les murs intermédiaires et de façades et une structure mixte métal-bois pour tous les éléments de façades. Les murs à ossature bois sont préfabriqués chez le constructeur Rubner. Les murs de façades, réalisés à partir de prototypes, intègrent tous les dispositifs et tous les matériaux.

Jouer la dualité

À la recherche d’un langage architectural différent, les concepteurs ont privilégié des matériaux aux consonances duelles, mates et brillantes, lourdes et légères jouant de teintes claires et d’effets changeants avec la lumière. Le métal doré des volets, séparatifs et placards de balcons contraste avec l’effet mat et minéral des panneaux fibrés dont le calepinage vertical rythme avec précision les façades. Le métal laqué et perforé des garde-corps quant à lui enrichit la présence chaleureuse du bois des terrasses et des menuiseries.

Logements sociaux, Quartier Mermoz / Lyon / France
+
 

55 logements sociaux
Lyon / Quartier Mermoz Nord
Lots 21 et 26
Delta & Foxtrot

Maître d’ouvrage : Grand Lyon Habitat
Architectes mandataires : Tectoniques architectes
Architecte associé : Julien fontaine
BET : Tectoniques ingénieurs, Inddigo environnement, ETBA structures
Total SDP : 4 597 M2
Coût travaux : 5,8 M€HT
Photographes : Jérôme Ricolleau (photos libres de droit)


Performance environnementale (sous RT 2012)
Cep < 42 kWhep/m2SHON.an
Part des énergies renouvelables superieure 40% du bilan énergétique global
Exigence étanchéité à l"air : Q4 < 0.3 m3/h.m2 et n50 < 0.6 vol/h
Indice d’isolation: 0.55 < 0.7
Rapport surface de vitrage et SHON: 0.18

Le bâtiment Foxtrot (bâtiment 26) a été retenu au titre de l’appel à projets national E+C-.
Le bâtiment Delat (bâtiment B21) a été retenu pour l’expérimentation Energie Carbone en Auvergne Rhône-Alpes (OBEC- AURA).

document à télécharger
/ Press release 1,00 MB